ligne


ligne

ligne [ liɲ ] n. f.
• 1118; lat. linea, proprt « (corde) de lin »
ITrait allongé, visible ou virtuel.
1Trait continu allongé, sans épaisseur. Tracer, tirer des lignes. Ligne horizontale, verticale. Les cinq lignes de la portée musicale.
Géom. Figure décrite par un point dont la position est fonction continue d'un paramètre (tel que le temps). Ligne droite, courbe. courbe, droite. Ligne brisée. Lignes parallèles, perpendiculaires. Point d'intersection de deux lignes. Lignes trigonométriques. Lignes isobares, isothermes. Phys. Ligne de champ, ligne de force : courbe à laquelle tous les vecteurs du champ, de la force sont tangents.
2 (XVIIe) Trait réel ou imaginaire qui sépare deux choses; intersection de deux surfaces. frontière, limite. Ligne de niveau, reliant les points d'égale altitude et matérialisant le relief sur une carte. Ligne d'horizon. Ligne de foi : ligne servant de repère dans un instrument de visée. Ligne de touche, de but (aux jeux de ballon). Ligne d'arrivée d'une course. « La ligne tracée sur la carte et sur le sol qui constitue une frontière » (Valéry). Ligne de flottaison, de démarcation. Ligne de faille, de faîte, de partage des eaux. crête. Ligne des nœuds. Ligne équinoxiale. équateur. Absolt Passage de la ligne, baptême de la ligne. Ligne blanche (autrefois jaune) :signalisation routière horizontale, marquant la division d'une route en plusieurs voies. Ligne blanche continue, discontinue. Loc. fig. Franchir la ligne blanche : aller trop loin, dépasser les limites. — Région. (Belgique) La ligne des cheveux, la raie.
3Arg. Ligne de coke : dose, prise individuelle de cocaïne (la dose de poudre étant disposée en une mince bande allongée). Absolt Se faire une ligne. « elle n'y touchait plus — une ligne par-ci par-là » (Pennac).
4Chacun des traits qui sillonnent la paume de la main. Lire les lignes de la main. chiromancie. Ligne de vie, de cœur, de chance.
5(1845) Contour, tracé. dessin, forme. Lignes et volumes. Harmonie, pureté des lignes. Les lignes d'un paysage. courbe. Allus. hist. « cette ligne bleue des Vosges, d'où monte jusqu'à mon cœur fidèle la plainte des vaincus » (J. Ferry) :ligne d'horizon formée par les sommets vosgiens constituant la frontière franco-allemande en 1871. Les lignes du visage. linéament, profil, 1. trait. « cette ligne onduleuse et grasse des dos féminins » (Maupassant).
6 ♦ LA LIGNE : effet produit par une combinaison de lignes (silhouette, dessin). « la ligne contournée du style Régence » (Green). La ligne d'une voiture. Absolt Avoir la ligne : être mince, svelte. Garder la ligne. « Tu fais toujours attention à ta ligne ? » (Queneau).
7Mus. Ligne mélodique. mélodie.
8Fig. Élément, point. Les lignes essentielles d'un programme. Loc. adv. Dans ses grandes lignes, en gros. Exposer un projet dans ses grandes lignes.
II(XIIe linie) Direction continue dans un sens déterminé.
1Direction. En ligne droite (cf. À vol d'oiseau). Les lignes droites et les courbes (d'un circuit, d'une piste de stade). Loc. fig. La dernière ligne droite : les derniers moments avant le but. ⇒ sprint. « m'indiquant la ligne qu'il fallait suivre » (Barbey). Ligne de conduite. règle. Il nous est si difficile « de suivre longtemps une ligne d'action » (Romains). (1869) Ligne politique. orientation. Être dans la ligne du parti, en conformité avec l'orthodoxie qu'il a définie. La ligne dure d'un parti.
2Tracé idéal dans une direction déterminée. Ligne de mire, de visée. Ligne de tir. Escr. Être en ligne : avoir les épaules, le bras et l'épée dans le même axe. Ligne haute, basse, dehors, dedans, dans lesquelles se font attaques et parades.
3(1839) Trajet emprunté par un service régulier de transport en commun entre deux lieux; ce service. Tête de ligne. Trafic perturbé sur l'ensemble de la ligne. Ligne de métro aérienne, souterraine. Changer de ligne. « un autobus à peu près complet de la ligne S » (Queneau) . Ligne de chemin de fer. Grandes lignes, desservant de longues distances. Lignes de banlieue. Ligne maritime, aérienne. Pilote de ligne. Avion de ligne. Ligne commerciale, régulière.
Spécialt Itinéraire militaire. Lignes de communication, de retraite.
III(XIIe) Fil (ficelle, corde, câble, etc.) tendu dans une direction déterminée.
1Techn. Cordeau. Arbres plantés à la ligne. Ligne de charpentier. simbleau. Mar. Cordage mince. Ligne de loch, de sonde.
2(XIIe) Fil (soie, crin, nylon) portant à l'une de ses extrémités un hameçon garni d'un appât ou d'un leurre pour la pêche. Enrouler la ligne. moulinet, plioir. Ligne de fond : ligne sans flotteur qui repose au fond de l'eau. Ligne flottante. Ligne volante, sans flotteur ni plomb. Pêche, pêcheur à la ligne. Par ext. L'engin de pêche complet (gaule et ligne). canne.
3Système de fils ou de câbles conduisant et transportant l'énergie électrique. Ligne à haute tension. Ligne d'alimentation. feeder. Spécialt Ligne électrique assurant la transmission d'informations. Ligne téléphonique. Ligne directe, intérieure. Être en ligne avec qqn, en communication téléphonique. La ligne est occupée, en dérangement. « Téléphonez. — Nous avons essayé : la ligne est coupée » (Saint-Exupéry).
IVSuite, série de personnes ou d'objets disposés dans une même direction.
1Suite alignée de choses, de personnes placées côte à côte (surtout dans en ligne, sur une ligne...). Arbres plantés en ligne, alignés. Disposer des chiffres en lignes et en colonnes dans un tableau, dans les sections horizontales et verticales. En ligne pour le départ ! Fig. Sur toute la ligne : complètement. Tu te trompes sur toute la ligne. Loc. adj. HORS LIGNE : sans égal, supérieur (cf. Hors pair). « son intelligence hors ligne le désigne pour un poste élevé » (Courteline).
2Série alignée d'ouvrages ou de positions (militaires). Lignes de fortifications. Ligne de défense. La ligne Maginot, la ligne Siegfried, systèmes fortifiés français, allemand (en 1940). « Cette pauvre ligne Maginot, construite à moitié, restera le symbole de notre incapacité de concevoir la défensive même » (Drieu la Rochelle). Première, seconde ligne (d'une armée, par rapport à l'ennemi[cf. Front]). Infanterie de ligne : régiments appelés à combattre en ligne. — Par anal., rugby Ligne d'avants, d'arrières. Ligne d'attaque, de défense. Première, troisième ligne. Par ext. Le joueur. Les troisième ligne.
Par méton. Front. « Une brigade de renfort montait en ligne » (Maurois). Reculer sur toute la ligne. Loc. Monter en ligne; fig. s'engager dans une lutte (cf. Monter au créneau).
3Mar. Formation de bâtiments de guerre avançant soit l'un à côté de l'autre (ligne de front), soit l'un derrière l'autre (ligne de file). Bâtiments de ligne, appelés à combattre en ligne, en escadre.
4(XIIIe) Cour. Suite de caractères disposés dans la page sur une ligne horizontale. Pages de vingt lignes. Aller, revenir à la ligne, pour entamer un autre alinéa. Point, à la ligne. Espace entre deux lignes. interligne. Journaliste payé à la ligne. pigiste. Tirer à la ligne : chercher à allonger un article payé à la ligne. ⇒ délayer. Des lignes-blocs. linotype. Lignes à copier à titre de punition scolaire. Vous me ferez cent lignes !
Par ext. Mots constituant une ligne, un texte. Lire le journal de la première à la dernière ligne. Je vous envoie ces quelques lignes, ce court billet. Je n'ai jamais lu une ligne de cet auteur. Loc. Lire entre les lignes : deviner ce qui est sous-entendu (cf. En filigrane).
5Vx Ligne de compte : article d'un compte. Mod. Loc. Entrer en ligne de compte : être pris en considération, compter. Notre amitié ne doit pas entrer en ligne de compte dans cette affaire. Fin. Ligne de crédit : somme mise en permanence à la disposition d'une entreprise par une banque, qu'elle peut utiliser selon ses besoins.
Bourse Ligne de cotation : ligne de la cote officielle concernant une valeur mobilière.
6Télév. Balayage horizontal sur un écran cathodique. Standard de télévision en 625 lignes. définition, linéature.
7Suite des degrés de parenté. filiation, lignée. Ligne directe, collatérale. Descendre en droite ligne de. directement. « chaque ligne gardant son côté : les parents de la femme à gauche, ceux du défunt à droite » (Balzac).
8Comm. Ensemble cohérent de produits cosmétiques élaboré en fonction d'un même type d'utilisation ou d'utilisateurs. gamme. Ligne pour le bain. Nouvelle ligne de maquillage.
9Inform. En ligne : actif, connecté à un autre appareil. Imprimante en ligne. (1989) Télécomm. Se dit de réseaux ou de services accessibles avec un terminal (micro-ordinateur, agenda électronique) équipé d"un modem. Services, produits multimédias en ligne.
V
1Ancienne mesure de longueur, douzième partie du pouce. « sans perdre une ligne de sa haute taille » (Renan).
2Mesure de longueur utilisée au Canada, huitième partie du pouce (3,175 mm).

Ligne série de produits ou d'articles se complétant dans leur utilisation et unis par des qualités communes.

ligne
n. f.
rI./r Trait continu.
d1./d Trait simple considéré quant à sa forme ou à sa longueur. Tracer une ligne pour écrire droit. Ligne courbe, horizontale, perpendiculaire.
Lignes de la main: traits qui sillonnent la paume de la main.
d2./d GEOM Figure engendrée par le déplacement d'un point. Ligne droite. Ligne brisée: succession de segments de droite.
Lignes trigonométriques: fonctions circulaires d'un axe ou d'un angle.
|| Ligne de niveau: ensemble de points situés à une même altitude.
d3./d Trait réel ou imaginaire qui sépare deux choses, qui délimite le contour, les formes de qqch. Ligne de démarcation. Un corps aux belles lignes.
|| Garder la ligne: rester mince.
|| Dans les grandes lignes: sans entrer dans les détails.
|| MAR Ligne d'eau, de flottaison: séparation entre la partie de la coque qui est immergée et celle qui ne l'est pas.
|| GEOGR La ligne équinoxiale: l'équateur.
Ligne de partage des eaux: relief du sol qui forme la séparation de deux bassins.
Ligne de faîte: crête marquant la séparation de deux versants.
|| (Québec) Au hockey, trait qui délimite des sections de la patinoire. La ligne rouge et les lignes bleues.
Fam. (Emploi critiqué.) Les lignes: la frontière avec les États-Unis. Passer les lignes.
|| (Afr. subsah., Belgique) Raie (dans les cheveux).
rII./r
d1./d Direction continue dans un sens donné. Aller en ligne droite.
|| La ligne d'un parti, ses principes, ses grandes options.
d2./d Parcours suivi régulièrement par un véhicule, un train, un avion; service assuré sur ce parcours. Ligne d'autobus. Lignes aériennes. Ligne de chemin de fer.
d3./d (Haïti) Syn. de taxi (sens 1). Il a pris une ligne pour arriver à l'heure.
rIII/r
d1./d Suite de choses, de personnes disposées selon une direction donnée. Poteaux, plantes en ligne. Rangez-vous en ligne.
|| MILIT Succession d'ouvrages fortifiés. Ligne de défense.
Monter en ligne, en première ligne: se rendre sur le front.
Ensemble des troupes faisant face à l'ennemi. L'armée marchait sur trois lignes.
(Belgique) Unité d'infanterie. Le douzième de ligne.
|| FIN Ligne de crédit: mode de crédit bancaire permettant au bénéficiaire un usage échelonné aux mêmes conditions.
d2./d Rang. être sur la même ligne.
|| Hors ligne: qui se distingue par ses qualités éminentes. Administrateur hors ligne.
d3./d Ensemble des caractères rangés sur une ligne horizontale dans une page; ce qui est écrit dans cette ligne.
|| Aller à la ligne: faire un alinéa.
|| Fig. Faire entrer en ligne de compte: tenir compte de, ne pas négliger.
|| Fig. Lire entre les lignes: saisir ce qui, dans un écrit, reste implicite.
d4./d Suite des descendants d'une famille; filiation. Ligne ascendante, descendante.
|| Ligne directe, de père en fils.
d5./d COMM Ligne de produits: ensemble de produits répondant aux mêmes critères de technologie et d'emploi.
rIV./r
d1./d Fil, cordeau, ficelle, etc., tendus dans une direction donnée. Arbres plantés à la ligne. Tracer un sillon à la ligne.
|| Cordeau, enduit d'une matière colorée, qui sert à marquer un niveau. Ligne bleue.
d2./d MAR Petit cordage à trois torons tressés serré. Ligne de sonde.
d3./d PECHE Fil (nylon, crin) à l'extrémité duquel est attaché un hameçon garni d'un appât ou d'un leurre. Ligne flottante. Ligne de traîne. Pêcher à la ligne.
Ligne de fond, qui repose au fond de l'eau.
d4./d ELECTR Ensemble de conducteurs servant au transport de l'énergie électrique. Ligne électrique à haute tension. Ligne téléphonique.
|| Par ext. Circuit de communication. Il y a qqn sur la ligne.
(Québec) (Emploi critiqué.) Gardez la ligne!: ne quittez pas!
(Québec) Ligne ouverte: émission de radio ou de télévision durant laquelle les auditeurs peuvent intervenir en téléphonant.
rV./r Anc. Mesure de longueur, douzième partie du pouce.
Au Canada, huitième partie du pouce, soit 3,175 mm.
————————
ligne
(Charles Joseph, prince de) (1735 - 1814) aristocrate wallon né à Bruxelles et écrivain d'expression française. Maréchal autrichien, il se distingua pendant la guerre de Sept Ans. Conseiller de Joseph II, il fut envoyé en Russie auprès de Catherine II. Parfait représentant du cosmopolitisme du XVIIIe s., il analysa avec finesse les plaisirs et le déclin de l'Ancien Régime: Mélanges militaires, littéraires et sentimentaux (34 vol., 1795-1811).

⇒LIGNE, subst. fém.
I. — Vieux
A. — ,,Rime`` (Ac. compl. 1842). User de ligne féminine (Ac. compl. 1842).
B. — ,,Ancienne mesure de longueur, douzième partie du pouce`` (Ac. compl. 1842). Ne pas perdre une ligne de sa taille. Ce personnage (...) occupait alors cinq pieds six pouces sur trente-six lignes de large dans un lit (BALZAC, Employés, 1837, p. 80).
II. — Moderne
A. — [L'accent est mis sur le sens étymol. du mot]
1. Fil tendu entre deux points. Ligne de refend; planter des arbres à la ligne. [Le] cordeau de charpentier [est une] ligne en coton de 1 mm, 5 de diamètre (CRONEAU, Constr. nav. guerre, t. 1, 1892, p. 32).
Spécialement
ÉLECTR. Système de fils ou de câbles servant à transmettre l'énergie électrique. Ligne électrique, pilote; ligne de distribution, de transmission. Il exige [le plan d'électrification]  : 115.000 km de lignes à haute tension, 120.000 km de lignes à basse tension (L'Humanité, 19 janv. 1952, p. 2, col. 6). C'est le vecteur densité de courant, ou vecteur courant, qui définit les lignes de courant électrique, et dont le nodule est la charge qui traverse l'unité de surface pendant l'unité de temps (FRÜHLING, Cours d'électr., t. 1, 1966, p. 153).
TÉLÉGR., TÉLÉPH. Circuit de communication. Couper, donner, passer la ligne; personne sur la ligne; ligne directe, libre, occupée, privée; ligne en dérangement; friture sur la ligne. Lorsqu'on enfonce une fiche dans le jack de transformation (...) on voit que cette fiche est reliée aux deux bornes du transformateur dont les deux autres bornes sont reliées à la ligne interurbaine (A. LECLERC, Télégr. et téléph., 1924, p. 226) :
1. Une réforme qu'il convient de mentionner à raison des résultats heureux qui la suivirent, fut la fusion de la direction générale des postes et de la direction générale des lignes télégraphiques en une seule administration. Proposée une première fois dès 1828 au temps du télégraphe aérien par le baron de Villeneuve, elle ne fut réalisée que tardivement par les décrets des 22 décembre 1877, 28 janvier et 27 février 1878.
PRADELLE, Serv. P.T.T. Fr., 1903, p. 91.
Expr. Être en ligne (avec qqn). Dans la salle presque vide ne restaient que les standardistes et les correspondants « en ligne » (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 754).
INFORMAT. (En) ligne. ,,Qualifie un type de fonctionnement d'un ensemble terminal dans lequel le transfert des données passe par une ligne de transmission`` (Informat. 1972).
2. Fil tendu du fait d'un poids en suspension.
Spécialement
MAR. Petit cordage à trois torons qui est destiné à divers usages. Ligne d'amarrage; ligne à plomb. Les [appareils de sondage] (...) indiquent la profondeur de l'eau par la quantité de ligne filée; et souvent ils sont organisés de façon à donner en même temps la nature du fond (LEDIEU, CADIAT, Nouv. matér. nav., 1899, p. 236) :
2. On jette à la mer le bateau de loch qui, par sa disposition, reste stationnaire dans une eau tranquille, puis, afin d'éviter l'influence du sillage, on laisse écouler d'abord une certaine longueur de la ligne. Cette longueur de ligne doit être égale à une ou deux fois la longueur du navire suivant la vitesse de marche.
BOURDE, Trav. publ., 1929, p. 194.
Ligne de sonde. ,,Cordeau de 100 à 120 brasses et à l'extrémité duquel on attache une masse de plomb pour mesurer la profondeur de l'eau`` (Ac. 1798). Enfin on prétend qu'en 1888, le patron d'un smack [= bateau de pêche] de Grimsby serait grimpé au sommet et aurait pris la hauteur totale du rocher [Rockall] avec une ligne de sonde (CHARCOT, Mer Groënland, 1929, p. 82).
PÊCHE. Fil muni à son extrémité d'un hameçon garni d'un appât en vue d'attraper du poisson. Casser, démêler, jeter, monter, retirer sa ligne; pêcher à la ligne; ligne au vif; donner de la ligne à un poisson. Ils lancent des lignes de plus de cent mètres, alourdies par un plomb, et, quand ils ramènent un petit poisson de rien, ils sont tout pâles (RENARD, Journal, 1900, p. 606). Dieu n'a pas prévu le bonheur pour ses créatures : il n'a prévu que des compensations, la pêche à la ligne, l'amour et le gâtisme (GIRAUDOUX, Intermezzo, 1933, I, 6, p. 66).
En partic. Ligne dormante. Ligne qui est dans l'eau sans qu'on la tienne. Dans la plupart des anses de l'île Bruny, la pêche à la seine nous a toujours été avantageuse; nous avons également employé la ligne dormante garnie de cinquante ou cent hameçons, sur les fonds sablonneux, et la ligne volante, sur les fonds de roche ou en pleine eau (FREYCINET, Voy. terres austr., 1815, p. 42). Ligne flottante. Ligne dont l'extrémité est attachée à un corps flottant. Il est permis à tout individu de pêcher à la ligne flottante, tenue à la main, dans les fleuves et canaux désignés dans les deux premiers paragraphes de l'article 1er de la présente loi (Code pêche fluv., 1875, p. 6). Ligne de fond. Ligne reposant au fond de l'eau. Nom d'une pipe — pipe en bois — bois de Campêche — pêche à la ligne — ligne de fond — fond de culotte (Formule enfantine).
P. méton. La canne à pêche tout entière. Dans un après-midi de la fin d'avril, (...) vent modéré de plein ouest, début du flot, mer s'apprêtant à une bonne houle, il fut debout sur la plate-forme de ce phare, une ligne à la main (QUEFFÉLEC, Un Scrupule de gardien de phare ds La Croix, 8-9 nov. 1981, p. 18, col. 2).
P. métaph. Pêcheur astucieux, Vidame avait accroché un beau rôle au bout de sa ligne, il avait pendu à l'hameçon le doux spectre d'Olivia (DUHAMEL, Suzanne, 1941, p. 295).
Pop. Pêcher à la ligne d'argent. ,,Acheter du poisson après une pêche infructueuse`` (RIGAUD, Dict. jargon paris., 1878, p. 202).
B. — [L'accent est mis sur la représentation du sens premier] Tracé continu, allongé, réel ou imaginaire. Tirer, tracer des lignes.
1. [Ce tracé est seulement une longueur] Les eaux, au lieu d'être figurées par des lignes droites (Urbino), sont représentées en lignes sinueuses (Lyon), semblables à celles qu'on emploiera ensuite à Nevers (G. FONTANE, Céram. fr., 1965, p. 33).
Spécialement
CHIROM. Ensemble des traits sillonnant la paume de la main. Ligne de cœur, de Mars, de Vénus, de vie; lire dans les lignes de la main. Tiens, petite mère, vois toi-même cette ligne dans sa menotte, comme elle monte droit sans un pli qui la traverse : vie heureuse, vie tranquille; de l'argent, pas de soucis, pas de gloire (MÉRIMÉE, Débuts aventur., 1853, p. 299).
GÉOM. MATH. Trait ou ensemble de traits constituant une figure. Ligne convergente, directrice, divergente, générative, oblique, parallèle, perpendiculaire, trigonométrique; ligne de niveau; intersection de deux lignes. La ligne droite est la plus courte, mais la ligne courbe est la plus sûre (DUMAS père, Intrigue et amour, 1847, IV, tabl. 7, 5, p. 276). Ne dirait-on pas que la ligne courbe et la spirale font [dans un thyrse] leur cour à la ligne droite et dansent autour, dans une muette adoration? (BAUDEL., Poèmes prose, 1867, p. 163) :
3. La géométrie élémentaire le prouve à l'évidence; on la voit partir du triangle pour conquérir le polygone, partir du carré pour mesurer le parallélogramme, de la droite ou de la ligne brisée pour évaluer la longueur de la circonférence.
Gds cour. pensée math., 1948, p. 373.
MAN. ,,Espace droit ou circulaire que parcourt le cheval`` (Ac. 1835). La ligne de volte, ligne du carré (Ac. 1835).
MÉTOPOSCOPIE ,,Rides du front par lesquelles on prétend juger de la bonne et de la mauvaise fortune des hommes`` (Ac. compl. 1842). Les innombrables rides de son visage et de son front empêchaient le jeu de la physionomie dont les contours seulement parlaient. Ces lignes dures, arrêtées, paraissaient exprimer la menace (BALZAC, Tén. affaire, 1841, p. 49).
MUS. Traits horizontaux sur lesquels s'inscrivent les notes. Ligne de portée. (Dict. XIXe et XXe s.).
PHYS. Ligne de champ, de poussée.
Ligne de force. ,,Ligne telle qu'en chacun de ses points la tangente soit confondue avec la direction de la force``. (Lar. encyclop.). La forme des structures, que Nervi a donnée à ses arcs-boutants s'explique, en dernière analyse, par les triples rapports entre charge et lignes de force relevant de la statique et l'exécution de la construction (SIEGEL, Formes structurales archit. mod., 1965, p. 157). Au fig. (le plus souvent). Ligne force. Idée maîtresse. (Dict. XIXe et XXe s.). Outre ces procédés et ces « tics », il faut discerner les lignes de force de l'œuvre (SAMUEL, Art. mus. contemp., 1962, p. 209).
2. [Ce tracé est une délimitation] Ligne de faille, de partage des eaux, des abscisses :
4. ... les décolletés des robes, plus généreux que ceux des costumes de bains, découvrent de curieuses lignes-frontières entre les régions abondonnées tout le jour à la brutalité solaire et celles qui lui sont interdites...
LARBAUD, Jaune, 1927, p. 49.
Ligne de démarcation. À l'est, la ligne de démarcation qui circonscrit l'agglomération européenne a un caractère historique autant au moins que géographique (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 73).
Vx. Ligne de marcation [démarcation]. ,,Ligne tracée sur la mappemonde par Alexandre VI, qui, de son autorité pontificale, donnait aux Espagnols les terres qu'ils découvriraient à l'ouest de cette ligne, et aux Portugais celles qu'ils découvriraient à l'est`` (Ac. 1835).
HIST. (Seconde Guerre mondiale). Séparation entre la zone libre et la zone occupée. Franchir la ligne. V. démarcation ex. de Montherlant.
Ligne de crête. La route (...) pénétrait dans le bois durant deux ou trois hectomètres, ayant à sa droite une croupe très arrondie, semée de rochers et de petits arbres, qui s'élevaient d'un mouvement assez ample vers la ligne de crête (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 78).
Spécialement
ANAT. Ligne blanche. ,,Bandelette tendineuse qui s'étend de l'appendice xyphoïde à la symphyse pubienne, entre les muscles grands droits de l'abdomen`` (Lar. méd. t. 2, 1972). La ligne blanche est le raphé [entrecroisement de fibres] tendineux longitudinal médian résultant de la fusion des tendons des muscles abdominaux (G. GÉRARD, Anat. hum., 1912, p. 502).
GÉOGRAPHIE
Ligne équinoxiale ou ligne. Cercle de la sphère également distant des deux pôles (cf. équinoxial B 1). Synon. équateur, ligne équatoriale (v. équatorial I A 1). Couper, franchir, passer la ligne équinoxiale; baptême de la ligne (v. baptême B 1b).
Ligne méridienne. ,,Ligne droite, tirée du Nord au Sud dans le plan du méridien`` (Ac. 1835).
GÉOL. Ligne de fissure. Toutes ces lignes droites dérivent des lignes de fissures ou autres accidents géologiques (ÉLIE DE BEAUMONT, Stratigraphie, 1869, p. 517).
JEUX. ,,Se dit aux échecs des 4 bandes composées de 28 cases, formant la bordure de l'échiquier`` (Ac. Compl. 1842).
MAR. Ligne de flottaison. V. flottaison B. Le grand mât anglais s'élève à deux cents dix-sept pieds au-dessus de la ligne de flottaison (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 447).
PONTS ET CH. Ligne blanche. Ligne séparant la route en deux. Franchir la ligne blanche. Ligne continue, discontinue (d'apr. Code de la route, Paris, éd. « La Route Robert », 1977, p. 76).
SPORTS. Ligne tracée au départ et à l'arrivée d'une épreuve, ou marquant les limites du terrain. Ligne d'arrivée, d'envoi; franchir la ligne; juge de ligne. Les lignes tracées aux extrémités et sur les côtés du court seront dénommées lignes de fond et lignes de côté (Fédération fr. de Lawn-Tennis, 1936). L'expérience prouve, en effet, que les 13,72 m à franchir entre la ligne de départ et le premier obstacle peuvent être facilement couverts, même par des athlètes de taille moyenne, en huit appuis de course (Jeux et sports, 1967, p. 1240) :
5. Lorsque le ballon, après avoir été touché par un joueur de l'équipe attaquante, aura entièrement dépassé la ligne de but, il sera placé en un point proche de l'endroit où il a franchi la ligne et sera relancé du pied directement dans le jeu au-delà de la surface de réparation.
J. MERCIER, Football, 1966, p. 29.
Ligne de touche. Limites latérales du champ de jeu en football et en rubgy (d'apr. Pt ROB.).
Région. (Belgique). ,,Raie de cheveux`` (BAET. 1971).
P. anal. Ligne de l'horizon. Une de ces pentes sans arbres, sans autre beauté que sa douce verdure, ses troupeaux, échelonnés paisiblement jusqu'à la ligne de l'horizon, me donnaient je ne sais quel rêve du paradis (MICHELET, Journal, 1834, p. 131).
La ligne bleue des Vosges. [P. allus. au testament de J. Ferry : je désire reposer (...) en face de cette ligne bleue des Vosges d'où monte jusqu'à mon cœur fidèle la plainte des vaincus].
Au fig. Et comment distinguerez-vous ce qui appartient aux lettres de ce qui appartient aux sciences? Où sera la ligne de démarcation? (CHATEAUBR., Lib. Presse, 1822-28, p 318). Quelle erreur de croire qu'une société où l'homme de lettres occupe ou croit occuper la première place, peut tenir droite sa ligne de flottaison! (RENAN, Feuilles dét., 1892, p. 230) :
6. Il décida qu'il irait d'abord voir Massart, il ne pouvait plus guère parler qu'au commissaire; il se voyait debout pour ce seul jour encore sur une étrange ligne de faîte, une crête de partage des eaux d'où il dominait son avenir et sa vie...
NIZAN, Conspir., 1938, p. 209.
3. [Ce tracé est un contour] Ces trois éléments demandent nécessairement un contour un peu indécis, des lignes légères et flottantes, et l'audace de la touche (BAUDEL., Salon, 1846, p. 120).
Spécialement
BEAUX-ARTS. Effet général produit par la combinaison harmonieuse des différentes parties d'une composition. Beauté, pureté des lignes. La noblesse des lignes architecturales s'offre aux héritiers de la grande tradition italienne (P. LAVEDAN, Urban., 1926, p. 221) :
7. Mais, bien plus, comme la ligne fait plus pour le mouvement que le modelé des muscles, le dessin exprime mieux la forme par une ligne nue que par une vaine recherche des détails; la ligne court et se referme, marquant assez par ses inflexions les traits secondaires qui la rompraient. Bref, il n'est point de beau dessin sans la ligne continue; aussi les retouches n'y sont jamais par petits traits, mais plutôt par ligne reprenant la ligne, et continue elle aussi. Tous ceux qui ont tenté de dessiner d'après les maîtres ont remarqué la puissance de ces lignes presque superposées, tantôt réunies, tantôt séparées, toujours distinctes. De telles lignes ne sont point dans la nature.
ALAIN, Beaux-arts, 1920, pp. 282-283.
Rem. Ligne signifie parfois l'ensemble des lignes. Degas, par la beauté de la ligne et des harmonies, a ce privilège d'ajouter immanquablement quelque chose de rare (...) à des sujets, qui, interprétés par tout autre, encouraient le reproche de « bassesse » (MAUCLAIR, Maîtres impressionn., 1923, p. 98).
Ligne de foulée. ,,Ligne suivie sur les marches d'un escalier par les pieds d'une personne qui monte librement un escalier. On dit aussi ligne d'emmarchement`` (ADELINE, Lex. termes art, 1884, p. 44).
MODE. Façon dont est coupé un vêtement, dont sont coupés les cheveux. Ligne d'une robe, d'un costume; la nouvelle ligne est sortie. Un frac impeccable y trônait [dans une vitrine], royal, chevauchant le dossier d'une chaise, avec ses revers de soie, son gilet nid d'abeilles en pointe, son pantalon d'une ligne sûre (ARNOUX, Paris, 1939, p. 52).
MORPHOL. Ensemble des traits du visage ou silhouette générale. Plénitude des lignes; ligne des épaules, des hanches. Je ne peux plus vivre sans vous voir (...) il faut que je vous voie (...) que je contemple la ligne de votre corps (MAUPASS., Bel-Ami, 1885, p. 271) :
8. Le dernier obstacle enlevé, la jeune femme se dessina dans la chaste nudité de ses belles formes, gardant, malgré tant de siècles écoulés, toute la rondeur de ses contours, toute la grâce souple de ses lignes pures. Sa pose, peu fréquente chez les momies, était celle de la Vénus de Médicis...
GAUTIER, Rom. momie, 1858, p. 186.
Expr. Avoir de la ligne. Avoir de l'allure. — Il est joli votre cheval!... — Joli, non (...) mais il a de la ligne (...) c'est un pur sang qui manquait de train (GYP., Pas jalouse, 1893, p. 154).
Absol., toujours au sing. Sveltesse. Avoir, garder la ligne. Je te ferai une grillade. Tu fais toujours attention à ta ligne? (QUENEAU, Pierrot, 1942, p. 92) :
9. ... les plus raffinées [des femmes blanches] s'attifent déjà comme les sauvages, nu, plumes, fourrures (...) maigreur masculine sous prétexte de défendre « la ligne » (...) polyandrie agressive, cocktails, tabac, dancing, ces folles de minuit revendiquant le droit de « vivre leur vie », comme si la nature les avaient faites unes et indépendantes!
CENDRARS, Lotiss. ciel, 1949, p. 190.
Au fig. Points essentiels d'un livre, d'un document, d'un rapport, d'un système. Dans les grandes lignes :
10. Parmi les entreprises qui jouent un rôle important dans la diffusion de la presse, on peut citer les messageries Hachette, maison qui met à la disposition des éditeurs une organisation particulièrement complète et dont les lignes principales peuvent donner une idée des divers systèmes d'expédition et de diffusion.
Civilis. écr., 1939, p. 42-1.
C. — [L'accent est mis sur l'utilisation éventuelle] Tracé exécuté d'une façon continue et dans une direction déterminée. Aller en droite ligne. Tous ces débris arrivaient en droite ligne de Charenton (JANIN, Âne mort, 1829, p. 23).
Spécialement
COMMUNICATIONS. Système de rails, de voies aériennes ou maritimes, destinés au transport des voyageurs et des marchandises. Darras est pilote de ligne, répondit Scali, retroussant son nez de l'index (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 478). Une seule ligne de chemin de fer normale existait encore : celle qui venait de Sainte-Menehould (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 30) :
11. La nécessité de transporter des masses énormes de marchandises en un seul voyage a conduit les armateurs à concevoir des unités spécialisées et adaptées à un seul genre de trafic, tout au moins sur les lignes régulières. Les tankers ne sont pas les seules formes de spécialisation. Ce sont eux, néanmoins, qui ont créé le type des navires modernes dont la silhouette diffère profondément de celle des navires du début du siècle.
PERPILLOU, Industr. constr. nav., 1967, p. 7.
SYNT. Ligne d'autobus, d'aviation, de banlieue, de métro, de navigation, de tramway, de trolley; ligne à voie unique; ligne Paris-New-York; ligne secondaire, transatlantique; grandes lignes; navire de ligne; faire la ligne; un habitué de la ligne; mettre une ligne en service.
SYLVIC. ,,Voie tracée dans une forêt et dite autrefois laie`` (LITTRÉ).
P. ext. Tracé idéal délimité par l'imagination. L'angle droit n'existe pas dans la nature. Le seul angle à peu près droit s'obtient en prolongeant par une ligne imaginaire le nez grec jusqu'au sol grec (GIRAUDOUX, Intermezzo, 1933, I, 6, p. 61).
ANAT. Ligne médiane. ,,Ligne intermédiaire que l'on suppose partager verticalement le corps en 2 parties égales et symétriques`` (LITTRÉ).
ARTILLERIE et TIR
Ligne de mire. Ligne droite imaginaire, déterminée avec précision par l'œil du tireur. La longueur du canon ne doit pas dépasser quinze centimètres, la longueur de la ligne de mire vingt-deux centimètres, la détente doit pouvoir supporter une pression de 1,360 kg (3 livres anglaises) (Jeux et sports, 1967, p. 1460).
Ligne de tir. Droite passant par l'axe de la bouche à feu prolongée à l'infini :
12. Si la partie à battre est broussailleuse (et probablement, par suite, riche en gibier), ou si la fusillade est particulièrement nourrie sur la ligne de tir, la marche devra être lente, interrompue par des arrêts.
VIDRON, Chasse, 1945, p. 35.
Ligne de visée. Direction dans laquelle on dirige une arme, un instrument d'optique. [Pour les tirs de réglage des torpilles,] La ligne de visée doit être perpendiculaire [aux] (...) deux radeaux et passer par leur milieu (LEDIEU, CADIAT, Nouv. matér. nav., 1890, p. 727).
BEAUX-ARTS. Ligne de terre. ,,Intersection du plan du tableau avec le plan géométral`` (LITTRÉ).
CYCL. Être bien en ligne. Avoir une position telle qu'on suive une trajectoire idéale. La fin de course de Vigneron, bien en ligne, lucide, négociant admirablement des virages pourtant très serrés, devait lui valoir de prendre la deuxième place des coureurs français (L'Est Républicain, 2 juin 1981).
ESCR. Droite ,,qui est directement opposée à l'adversaire et dans laquelle doivent être les épaules, le bras droit et l'épée`` (Ac. 1835). Être en ligne; ligne basse, haute; ligne dehors, dedans. Je ressemblais à un tireur qui essaie son fleuret contre un adversaire de jeu inconnu, et qui rencontre devant ses feintes les plus serrées un fer tenu d'une main qui n'attaque pas, remue à peine, et cependant garde toujours la ligne (BOURGET, Profils perdus, 1884, p. 289).
MATH. Ligne de foi. ,,Droite tracée sur l'alidade d'un cercle ou de tout autre instrument gradué et servant à indiquer la direction du centre de l'instrument à l'objet visé`` (Ac. 1878). On dispose le compas à bord de telle manière que la ligne de foi soit sur l'avant de la cuvette (A.-B. DUVAL, HÉBRARD, Nav. aér., 1928, p. 27).
OPT. Ligne visuelle. ,,Celle qui part de l'œil de l'observateur et aboutit à l'objet qu'il considère`` (LITTRÉ).
Au fig. Manière d'envisager les choses et de mener une action suivant un certain point de vue. S'écarter d'une ligne; détourner, dévier de la ligne; être dans une ligne droite; poursuivre, suivre une ligne; ligne du devoir, du parti; ligne politique, révolutionnaire. Il y a des moments où notre destinée, soit qu'elle cède à la société, soit qu'elle obéisse à la nature, soit qu'elle commence à nous faire ce que nous devons demeurer, se détourne soudain de sa ligne première, telle qu'un fleuve qui change son cours par une subite inflexion (CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 471). Mais c'est le concile œcuménique de Trente (1545) qui va fixer la ligne de conduite en rappelant les constitutions antérieures (Encyclop. éduc., 1960, p. 14) :
13. Qu'on n'aille pas imaginer que la préoccupation qui me dirige soit d'ordre esthétique. Elle ne relève que de la ligne. Qu'est-ce-que la ligne? C'est la vie. Une ligne doit vivre sur chaque point de son parcours de telle sorte que la présence de l'artiste s'impose davantage que celle du modèle (...). Par ligne j'entends la permanence de la personnalité.
COCTEAU, Diff. d'être, 1947, p. 212.
D. — [L'accent est mis sur la notion d'alignement]
1. Série de personnes alignées les unes à côté des autres ou les unes derrière les autres dans l'espace ou le temps. Être, se mettre en ligne. Il tourna la tête vers l'ennemi. C'étaient des lignes fort étendues d'hommes rouges (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 43).
Spécialement
CYCL. Les courses en ligne sont celles où tous les coureurs partent ensemble, sur un pied d'égalité parfait et sans qu'aucun reçoive un avantage quelconque de temps ou de distance (BAUDRY DE SAUNIER, Cycl., 1892, p. 404).
DR. Ligne de douanes. ,,Suite de bureaux de douane placés le long d'une frontière, d'une côte`` (DG). Depuis 1871, notre département, par sa configuration extraordinaire, forme une ligne de douanes fort étendue, le long de la Belgique, du Luxembourg et de l'Alsace-Lorraine (GUYOT, Agric. Lorr., 1789-1889, p. 43).
TECHN. MILIT. [En parlant de la disposition de l'armée pour le campement, la marche ou l'ordre de bataille] Ligne de bataille. Dispositif formé d'hommes ou d'unités, placés les uns à côté des autres. Enfin, à la suite de mon entrevue de l'après-midi du 29 avec le maréchal French, je ne conservais plus d'espoir de maintenir nos alliés sur la ligne de bataille prévue (JOFFRE, Mém., t. 1, 1931, p. 346).
Troupe de ligne. ,,Troupe destinée à combattre en ligne`` (Ac. 1878). Combattre en ligne; infanterie, régiment de ligne. Bataillons, escadrons et troupes de ligne déployèrent leurs tentes sur la lisière des forêts (ERCKM.-CHATR.., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 60).
Rem. 1. On dit aussi ligne ,,le corps composant l'infanterie de ligne`` (Ac. 1935). Couper, ouvrir, rompre la ligne; marcher, monter en ligne; se porter, se ranger sur la ligne; en bataille sur deux lignes; ligne des alliés, des ennemis. Le moindre soldat comprenait qu'on aurait de la peine à se mettre en ligne (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 171). Le trou qui existait devant lui dans la ligne ennemie et qui avait permis à des éléments de notre cavalerie de pousser jusqu'à Sissonne, se ferma (JOFFRE, Mém., t. 1, 1931, p. 424). 2. S'emploie surtout au plur. pour désigner le front. Les lignes adverses; franchir les lignes. D'ailleurs, si j'avais pu encore conserver à ce sujet quelques illusions, le maréchal French se chargea lui-même de les détruire, en me faisant savoir au début de l'après-midi du 30 que l'armée anglaise n'était pas en état de prendre place en première ligne avant dix jours (JOFFRE., Mém., t. 1, 1931, p. 346).
Ligne échiquier. ,,Disposition qui présente alternativement un espace occupé par un corps de troupe et un espace vide`` (Ac. Compl. 1842).
Ligne pleine. ,,Ligne garnie de soldats sans interruption``
Au fig. Aucune femme n'ose se refuser sans motif à l'amour (...) aussi madame de Langeais s'entoura-t-elle bientôt d'une seconde ligne de fortifications (BALZAC, Langeais, 1834, p. 266). Il était simple ouvrier chez Richard-Lenoir, il y a vingt ans. Il a quatre millions aujourd'hui (...). C'est un homme de la première ligne (STENDHAL, Nouv. inéd., 1842, p. 56).
Expr. En première ligne. Au premier plan. Plusieurs portraits, encore aujourd'hui, sont en première ligne (je veux dire qu'ils n'ont pas été surpassés dans leur genre). C'est la vérité d'Holbein, avec moins de laideur (STENDHAL, Hist. peint. Ital., t. 2, 1817, p. 40). Hors ligne. Hors pair. Toutes étaient convaincues que Monsieur avait de grandes occupations, de grandes relations, que c'était un homme complètement hors ligne (FLAUB., Éduc. sent., t. 2 , 1869, p. 259). Sur la même ligne. Sur la même longueur d'onde (fam.), sur le même plan. Quant à l'apostasie de Napoléon en Égypte (...). Ce prétendu crime n'a guère fait effet qu'en Angleterre. Les autres peuples ont vu qu'il fallait le mettre sur la même ligne que le mahométisme du major Hornemann (STENDHAL, Napoléon, t. 1, 1842, p. 46). Venir en tête de ligne. La guerre et son financement viennent en tête de ligne (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 349). Sur toute la ligne. Complètement. Cécile : Vous avez perdu? Arthur : Non.. J'ai gagné sur toute la ligne (AUGIER, Me Guérin, 1865, p. 329 ds REY-CHANTR., Expr. 1979).
P. méton. Suite des descendants d'une race, d'une famille; degré de parenté. Synon. lignée. Ligne ascendante, collatérale, descendante, droite. Ta filiation en ligne directe est établie par les généalogistes depuis l'an 63 de l'ère chrétienne (PROUST, Guermantes 2, 1921, p. 427) :
14. En outre, tandis qu'aujourd'hui l'article 915 du Code civil permet au citoyen qui n'a pas de descendants de disposer de la moitié de son bien s'il laisse un ou plusieurs ascendants dans chacune des lignes paternelle et maternelle, et des trois quarts s'il ne laisse d'ascendants que dans une ligne...
JAURÈS, Ét. soc., 1901, p. 208.
2. Série de choses alignées les unes à côté des autres ou les unes en dessous des autres. Ligne de coupe. Il était six heures du soir à peu près, peut-être dix et demie. La malle-poste filait entre la double ligne de chalets avec une verve renouvelée (GOBINEAU, Pléiades, 1874, p. 1).
3. ,,Ensemble de choses variées qui peuvent êtres considérées comme arrangées dans une série ou une suite`` (REY-GAGNON Anglic. 1980). Synon. gamme de (produits).
Ligne pointillée. Or, puisque le mouvement est rectiligne, c'est que les deux forces agissantes AD et AF sont égales et directement opposées, de sorte que les isobares ont la direction figurée par les lignes pointillées, parallèle à la vitesse (MAURAIN, Météor., 1950, p. 69).
Spécialement
a) TECHN. MILIT.
Ligne de défense. ,,Ligne que l'on conçoit tirée depuis l'angle de défense jusqu'à la pointe du bastion suivant le cours que doit faire une balle d'un mousquet tirée du flanc ou de l'orillon du bastion jusqu'à l'extrémité de la face pour défendre le fossé`` (Ac. 1798). Macdonald avait quitté Troyes et abandonné le bassin de l'Yonne pour établir sa ligne de défense de Nogent à Montereau, avec trente mille hommes (VIGNY, Serv. et grand. milit., 1835, p. 196).
Ligne d'opération. ,,Ligne qu'une armée ou plusieurs corps destinés à la même opération doivent suivre constamment, et de laquelle ils doivent, par leurs manœuvres, chercher à se rapprocher sans cesse, quand ils ont été forcés de s'en éloigner`` (Ac. 1878).
En partic. Fortification. Ligne de fortification. ,,Suite d'ouvrages de fortification, permanents ou passagers, destinés à couvrir une armée ou un corps d'armée dans son camp, à empêcher les approches d'une place`` (Ac. 1878). Première ligne de fortifications; à Besançon la seconde, à Dôle la troisième (MICHELET, Journal, 1830, p. 76).
Ligne Maginot. Fortifications sur la frontière nord-est de la France. Boîte soldats de plomb, la ligne Maginot forteresse souterraine (Catal. jouets (Bon Marché), 1936).
b) MAR. Bâtiment, vaisseau de ligne. Vaisseau de guerre ayant au moins 150 pièces de canon et pouvant être en ligne. D'énormes vaisseaux de ligne, des vétérans à la retraite, dressent les trois étages de leurs ponts superposés (BOURGET, Ét. angl., 1888, p. 24).
c) INFORMAT. ,,Impression horizontale d'une information par une imprimante, une machine à écrire ou un télétype`` (BUREAU 1972).
d) COMPTABILITÉ
Entrer en ligne de compte. Inscrire, être inscrit en comptabilité. Au fig. Avoir de l'importance. Les bagatelles n'entrent pas en ligne de compte (AMIEL, Journal, 1866, p. 244).
Mettre, prendre en ligne de compte. ,,Comprendre dans un compte`` (Ac. 1835).
e) ARTS GRAPH. Suite de caractères manuscrits ou typographiques disposés sur une ligne horizontale. Aller, revenir à la ligne; à chaque ligne; écrire hors ligne.
15. Nous sommes très heureux de vendre à la Librairie Nouvelle notre roman de Sœur Philomène quatre sous l'exemplaire, — ce qu'on paye partout la ligne de copie. Mais nous sommes consolés de ce triste succès, — après lequel, encore il nous a fallu courir.
GONCOURT, Journal, 1861, p. 901.
En partic.
Ligne boiteuse. ,,La ligne dite boiteuse ou creuse est celle constituée par un ou plusieurs mots seulement et terminée par des cadrats`` (É. LECLERC, Nouv. manuel typogr., 1932, p. 203).
Ligne de coupure. ,,La ligne de coupure, partagée en deux par le pointillé du perforage, — qui permet le détachement instantané, — se compose en lettres de fantaisie spéciales`` (É. LECLERC, Nouv. manuel typogr., 1932, p. 358)).
Ligne de pied. ,,C'est un lingot de douze ou une réglette de bois de même épaisseur qui renforce la page et en assure la quadrature pendant la ligature et le serrage de la forme`` (É. LECLERC, Nouv. manuel typogr., 1932, p. 214).
Arg. typogr. Ligne à voleur. ,,Ligne composée d'un mot ou même d'une simple syllabe qu'il eût été facile de faire entrer dans la ligne précédente en resserrant les espaces`` (FRANCE 1907).
Vx. Donnerde la ligne à qqn. ,,Se dit en parlant de l'usage de n'écrire que le mot Monsieur ou Madame sur la première ligne d'une lettre en s'adressant à un supérieur`` (LITTRÉ).
P. méton. Ensemble de mots constituant une ligne. Auteur de ces lignes; traduire ligne à ligne. J'écris ces lignes dans ma chambre, une sale petite chambre, sous les combles, ouverte à tous les vents (MIRBEAU, Journal femme ch., 1900, p. 36). Lorsque j'essayais de me mettre dans la tête les cinquante lignes de la leçon, je me suis avoué tout de suite que je n'en saurais pas une (GYP, Souv. pte fille, 1928, p. 127).
Fam. Brève missive. Enfin, aujourd'hui, sans un mot, sans une ligne de Sarah Bernhardt (GONCOURT, Journal, 1894, p. 523).
PÉDAG. Punition consistant à recopier un texte donné sur un certain nombre de lignes. J'entre en quatrième. Professeur Turfin (...). Je ne suis plus qu'une bête à pensums! Des lignes, des lignes! — des arrêts et des retenues, du cachot! (VALLÈS, J. Vingtras, Enf., 1879, p. 165).
En partic. Tirer à la ligne. Allonger un article payé à la ligne. Pierre, en effet, dans sa dissertation à côté du maréchal et du général avait introduit Marcel Cochin sous les traits du vieil Horace, sans autre nécessité apparente que celle de tirer à la ligne (AYMÉ, Uranus, 1948, p. 22). Lire entre les lignes. Apercevoir un sens caché dans le texte. Il faut d'ailleurs reconnaître que cette subtilité des hommes politiques (...) n'est que la perversion d'une certaine finesse d'interprétation souvent désignée par la locution « lire entre les lignes » (PROUST, Guermantes 2, 1921, p. 474). V. aussi lire1 I B 3.
Au fig. Ligne mélodique.
f) TÉLÉV. Suite des éléments de l'image (points) qui s'étendent le long d'une dimension de l'image enregistrée (d'apr. P. HÉMARDINQUER, Enregistrement et reproduction des images vidéo, Paris, 1975). L'Allemagne veut avoir la première place en télévision, les essais officiels actuels se portent sur des images à 180 lignes (Vocab. radioph., [1933-52]). La définition est dite basse ou haute, suivant que le nombre de lignes de l'image est peu élevée (...) ou élevée (P. HÉMARDINQUER, Enregistrement et reproduction des images vidéo, Paris, 1975, p. 235).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 lign masc. « suite des membres d'une famille » (Roland, éd. J. Bédier, 2379); 2. a) ca 1140 « cordeau » (Pèlerinage Charlemagne, 297 ds T.-L.); b) 1181-90 « ficelle avec un hameçon au bout pour pêcher » (CHR. DE TROYES, Perceval, éd. A. Hilka, 3008); c) 1800 ligne télégraphique (Le Citoyen français, n° 324, 13 vendémiaire an IX, p. 1a); 3. a) 1165-70 « trait séparant deux éléments contigus » (CHR. DE TROYES, Erec et Enide, éd. M. Roques, 5279); b) 3e quart du XIIIe s. [date du ms.] « trait de plume ou de pinceau fort délié » (Comput, ms. B.N. fr. 2021 (anc. 7929) ds LITTRÉ); c) 1555 « sillons de la peau » (RONSARD, Hymnes ds Oeuvres, éd. P. Laumonier, t. 8, p. 159, 212); d) 1685 ligne de foi (FUR.); e) 1825 « contour, forme (en parlant du corps humain) » (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, p. 239); 1872 avoir de la ligne « avoir un profil pur, des formes harmonieuses » (LARCH.); f) 1831 fig. les grandes lignes (CHATEAUBR., Ét. ou Disc. hist., t. 1, p. 5); 4. a) mil. du XIIIe s. « suite de mots disposés horizontalement dans une page écrite ou imprimée » (GAUT. DE METZ, Image du monde ds GDF. Compl.) b) 1570 mettre en ligne de compte « comprendre dans un compte; faire mention d'une chose, en tirer avantage » (MONTAIGNE, Lettres ds Essais, éd. Didot, t. 4, p. 318); 1611 ligne de compte « forme règlementaire de présenter les résultats des comptes de gestion » (COTGR.); 5. a) 1285 « direction continue dans un sens déterminé » (doc. ds GDF. Compl.); b) ca 1375 garder justice a la ligne « exactement » (Modus et Ratio, éd. G. Tilander, 193, 57); 1392 garder a la ligne la loy de Dieu « suivre fidèlement » (E. DESCHAMPS, Oeuvres, éd. De Queux De Saint-Hilaire, t. 1, p. 221, 14); c) 1538 se détourner de la droite ligne (EST., s.v. régio); av. 1704 ligne « direction, sens dans lequel on agit » (BOSSUET, Panég. St Thomas, 2 ds LITTRÉ); d) 1685 opt. ligne visuelle (FUR.); e) 1685 escr. (ibid.); f) 1839 « trajet emprunté par un service régulier de transport » (BALZAC, Corresp., p. 238); 6. a) ca 1200 trestout a lingne « l'un après l'autre, dans l'ordre prévu (Auberee, éd. G. Ebeling, 5); b) 1640 « suite d'ouvrages de fortification » (OUDIN, Recherches ital. et françoises, s.v. linee di communicatione); c) 1662 « suite d'escadrons placés sur la même ligne et faisant face du même côté » (LA ROCHEFOUCAULD, Œuvres, éd. D.L. Gilbert et J. Gourdault, t. 2, p. 125); d) 1740-55 « rang assigné à quelqu'un selon sa valeur » (ST-SIMON, Mémoires, éd. A. De Boislisle, t. 14, p. 96) 7. 1289 « 12e partie d'un pouce » (doc. ds GDF. Compl.). Du lat. linea « fil de lin, cordon, ficelle, alignement, trait de plume, trait du visage » et à basse époque « ligne de parenté » (FEW t. 5, pp. 350-351). Fréq. abs. littér. : 12 141. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 13 345, b) 17 687; XXe s. : a) 16 701, b) 20 727. Bbg. Archit. 1972, p. 37 (s.v. ligne-de-Foulée). - ARVEILLER (R.). R. Ling. rom. 1976, t. 40, p. 232 (s.v. ligne d'attaque). - BECKER (K.) Sportanglizismen im modernen Französisch. Meisenheim, 1970, p. 299, 307, 326, 331. - DUB. Pol. 1962, p. 335. - GALL. 1955, p. 120, 154, 184, 456. - GOHIN 1903, p. 351. — HUMBLEY t. 2 1974, pp. 577-578. - MATORÉ (G.). Le Vocab. contemp. et l'espace. R. Sc. hum. 1960, n° 97, pp. 105-124. - PLATE (R.). Französische Wortkunde... München, 1955, p. 28. - QUEM. DDL t. 6 (s.v. ligne d'attaque), 9 (s.v. ligne d'arrivée), 10 (s.v. ligne primitive), 11 (s.v. ligne de modération), 16, 17, 18 (s.v. ligne d'attaque). - RABOTIN (M.). Le Vocab. pol. et socio-ethnique à Montréal de 1829 à 1842. Bruxelles, 1975, p. 75, 77. - RITTER (E.). Les Quatre dict. fr. B. l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, passim. - SCHMIDT (H.). Fr. vivant. Rech. lexicol. Praxis. 1968, t. 15, p. 410. - WEXLER 1955, p. 42 (s.v. ligne de fer), 59, 82 (s.v. ligne de rencontre).

ligne [liɲ] n. f.
ÉTYM. v. 1180, au sens III, 2; n. m., lign « lignage », 1080; « cordeau », v. 1140; du lat. linea, proprt « (corde) de lin », de linum « lin ». → Lin.
———
I Trait allongé, visible ou virtuel.
A
1 (XIIIe). Trait dont l'étendue se réduit pratiquement à la seule dimension de la longueur. || Tracer des lignes sur du papier, tracer une ligne droite sur du bois ( 1. Cingler, tringler).Ligne continue, interrompue, discontinue. || Ligne pointillée, ponctuée. || Tirer des lignes avec une règle ( Régler; réglure). || Ligne horizontale, oblique ( Biais), verticale. || Représentation d'un objet par des lignes. Linéaire.
0.1 Mais il ne se servit pas du quadrillage, construisant sans s'en soucier, à partir du premier trait qu'il avait dessiné (le crayon mal taillé, émoussé, traçant des lignes d'un demi-millimètre d'épaisseur à peu près, appuyées, imprimées en creux dans le papier labouré, comme des sillons d'un gris métallique, brillants, plombés) […]
Claude Simon, le Palace, p. 49.
Spécialt. Typogr. Réglet. || Écrivez sur les lignes.Mus. || Les cinq lignes de la portée.Maçonn. || Ligne de refend.Astron. || Lignes horaires d'un cadran solaire.Opt. || Lignes de foi d'un compas (cit. 4), d'un graphomètre. Foi.
Géom. Figure décrite par un point dont la position est fonction continue d'un paramètre (tel que le temps). || Ligne droite. Droite. || Différentes positions des lignes droites. Asymptote, bissectrice, côté, diagonale, diamètre, médiane, sécante, tangente, transversale. || Segment d'une ligne droite. || Ligne brisée, en zigzag. || Ligne courbe. Courbe. || Ligne courbe fermée ( Circonférence). || Courbure, inflexion d'une ligne en un point donné. || Lignes parallèles (→ Équidistant, cit. 1; infini, cit. 23). || Point d'intersection de deux lignes ( Concours, section), de deux lignes perpendiculaires ( Pied). || Ligne d'intersection de deux plans. Arête. || Ligne normale à un plan. || Ligne de front. || Ligne directrice, génératrice. || Ligne enveloppante. || Lignes osculatrices.Spécialt. Courbe. || Lignes convergentes, divergentes. || Lignes trigonométriques.Géod. || Ligne géodésique. || Ligne de triangulation. Base.
1 La circonférence, idéal de la ligne courbe, est comparable à une figure analogue composée d'une infinité de lignes droites, qui doit se confondre avec elle, les angles intérieurs s'obtusant de plus en plus.
Baudelaire, Curiosités esthétiques, III, VII.
2 (…) les objets de l'arithmétique ou de la géométrie sont simples auprès de tous les autres qu'on peut se proposer d'examiner, et même les plus simples possibles, puisqu'ils se résolvent en actes des plus simples : le nombre, en l'acte de compter; une ligne, en l'acte de tracer.
Valéry, Variété V, p. 226.
Géogr. Vx. || Lignes isobares, isoclines, isothermes (on dit aussi, ellipt, une isobare, etc.). || Ligne de niveau. Courbe.Astron. || Ligne des pôles. Axe (du monde). → Équateur, cit. 1. — REM. Il s'agit d'une ligne abstraite qui joint deux points, alors que la ligne de l'équateur sépare deux zones (→ ci-dessous, 3.). — Phys. || Lignes de force. Par anal. || Lignes de force d'un graphique, d'un dessin.
2 (1555, Ronsard). Marque, trace linéaire. || Joues (cit. 2) sillonnées de lignes. Ride.Spécialt. || (Les) lignes de la main : traits qui sillonnent la paume, le creux de la main. || Art de « lire » les lignes de la main. Chiromancie. || Ligne de cœur, de vie. || Bohémienne qui « fait » les lignes de la main. → aussi Changer, cit. 30.
3 (Le bon vieillard)Me contempla des mains les lignes qui sont droites,
Celles qui sont en croix, celles qui sont estroites,
Celles d'autour le poulce, et celles des cinq mons,
Les angles malheureux, les angles qui sont bons (…)
Ronsard, le Bocage royal, II.
4 Mais, dit-il à la jeune fille, il me semble avoir vu chez vous des lignes de prospérité. Donnez-moi votre main, mademoiselle Victorine ? je me connais en chiromancie, j'ai dit souvent la bonne aventure.
Balzac, le Père Goriot, Pl., t. II, p. 1002.
4.1 (…) il y a, dans l'angle du plafond, une petite ligne noire, très fine, longue d'une dizaine de centimètres, à peine perceptible : une fissure dans le plâtre, ou un fil d'araignée chargé de poussière, ou une trace quelconque de choc ou d'éraflure. Cette imperfection dans la surface blanche n'est du reste pas également visible de tous les points.
A. Robbe-Grillet, Dans le labyrinthe, p. 125-126.
Embryol. || Ligne primitive : épaississement linéaire des œufs télolécithes qui correspond au blastopore des Amphibiens.
3 (XVIIe). Trait (réel ou imaginaire) qui sépare deux choses; intersection de deux surfaces. Limite. || Ligne qui sépare des contrées sur une carte (cit. 17). Frontière (cit. 3). || Ligne séparative. — ☑ Loc. Ligne de démarcation (cit. 3). Fig. Démarcation (cit. 4 et 5).
5 Sans doute, entre les deux territoires, la ligne de démarcation n'est pas tranchée, et des contestations fréquentes s'élèvent entre les deux propriétaires.
Taine, les Origines de la France contemporaine, t. I, III, p. 274.
Spécialt. Mar. || Ligne de flottaison.Charpent. || Ligne de faîte.Géol. || Ligne de faille (cit.).Géogr. || Ligne de faîte. (1906, in Rev. gén. des sc., no 5, p. 246). || Ligne de partage des eaux.Ligne méridienne.Spécialt. || Ligne équinoxiale ( Équateur), et, ellipt., la ligne. || Passage de la ligne, de l'équateur (par mer ou par air). || « Un bâtiment coupant la ligne pour la première fois » (→ Coup, cit. 61.16). — ☑ Loc. Baptême de la ligne.
6 Les Hollandais (…) passèrent la ligne, et étant abordés au Brésil, s'emparèrent de Fernambouc (…)
Racine, Fragments et Notes historiques, XXXVII.
Cartographie. || Lignes de niveau : sections d'une surface par différents plans horizontaux matérialisant le relief sur une carte.
Arts. || Ligne de terre : intersection du plan d'un tableau avec le plan géométral.
Fig. || Ligne d'horizon : ligne fictive à l'intersection du plan d'un tableau et du plan d'horizon de l'observateur. Horizon.
(1858, in Petiot). Sports. Ligne droite. || Lignes délimitant un terrain de sport. || Ligne de départ, d'arrivée.Ligne de but. || Ligne de réparation (au basket-ball). || La ligne des dix-huit mètres, au football; des cinquante mètres, au rugby. || Ligne d'envoi. || Ligne de touche.Défense en ligne : au football, Système de défense offensive dans lequel les quatre arrières constituent, parallèlement à la ligne médiane du terrain, une ligne mobile qui se déplace longitudinalement ou latéralement en fonction de la position du ballon et de façon à assurer un soutien permanent aux attaquants.
6.1 Il vit Rolcôte, l'inter gauche de Médoc, s'élancer comme une flèche, passer la ligne des dix-huit mètres, lever le pied pour décocher le shoot fatal (…)
René Fallet, le Triporteur, p. 381.
Ligne blanche, ligne jaune, marquant la division d'une route en deux bandes où doivent se tenir les véhicules qui vont dans un sens déterminé (à droite de la ligne). || Ligne discontinue, que les véhicules peuvent franchir momentanément (pour dépasser, etc.). || Ligne continue, qu'il est interdit de franchir.
6.2 (…) le mouvement des bras quand ils prenaient les tournants, très à droite, tout à fait en dedans de la ligne jaune, bien nette dans la lueur des phares (…)
Hervé Bazin, Qui j'ose aimer, V, p. 45.
Loc. métaphorique. Franchir, passer la ligne jaune, la ligne blanche : aller trop loin, dépasser ce qui est licite, permis.
4 Régional (Belgique). || Une impeccable ligne des cheveux, la raie.
5 Ligne de coke : dose, prise individuelle de cocaïne (la dose de poudre étant disposée en une mince bande allongée). || « (…) à 20 ans, on encaisse, grâce à une “ligne de coke” ou à un petit coup de seringue » (le Nouvel Économiste, no 402, 29 août 1983, p. 27).
B (Le plus souvent au plur. ou collectif).
1 (1825). Élément d'un contour; tracé. Dessin, forme; délinéament. || Le rapport des lignes et des volumes. || Lignes sinueuses, droites, d'une architecture. || Lignes horizontales d'un édifice (cit. 2). || Harmonie, pureté des lignes. || Tableau esquissé à grandes lignes. Trait.
7 Les belles lignes sont le fondement de toute beauté. Il est des arts où il faut qu'elles soient visibles, comme l'architecture, qui se contente de les parer. Il en est d'autres, comme la statuaire, où l'on doit les déguiser avec soin. Dans la peinture, elles sont toujours suffisamment voilées par les couleurs.
Joseph Joubert, Pensées, XX, XV.
Absolt. Le dessin, par oppos. à la couleur (→ Gris, cit. 20). || La ligne et la figure.
2 Par anal. a (Une, des lignes). Dessin naturel (d'un objet, d'un corps). || Les crêtes (cit. 5) dessinent une ligne dentelée. || Les longues lignes de l'Atlas (→ Empanacher, cit. 4). Courbe. || Les lignes fuyantes (cit. 9) de l'horizon romain. || Les grandes (cit. 13) lignes d'un paysage (→ Calquer, cit. 1).
8 (…) partout, ces lignes sans fin, grises ou jaunâtres, particulières aux horizons de la Sologne, de la Beauce et du Berri.
Balzac, la Femme de trente ans, Pl., t. II, p. 736.
9 Les caps, les baies, sur lesquels ne passaient plus les ombres changeantes des nuages, dessinaient au soleil leurs grandes lignes immuables (…)
Loti, Pêcheur d'Islande, IV, VIII.
Allus. hist. La ligne bleue des Vosges : la ligne d'horizon que forment les sommets des Vosges, limite des territoires français occupés par l'Allemagne après 1870.
10 Je désire reposer dans la même tombe que mon père et ma sœur, en face de cette ligne bleue des Vosges, d'où monte jusqu'à mon cœur fidèle la plainte des vaincus.
Jules Ferry, Testament, in Guerlac.
b Au plur. (En parlant d'un objet fabriqué). || Les lignes courbes d'une voiture. || Les lignes raides d'un coupé (cit. 3). Forme. || Cette lampe de bureau a de belles lignes.Au sing. || Quelle ligne !
c Au plur. (En parlant du corps humain). Contour, forme (cit. 28). || Fondu (cit. 1), galbe (cit. 5), grâce, pureté des lignes. || Lignes naturelles pleines et douces (→ Comprimer, cit. 11). || Lignes harmonieuses (cit. 10), ondoyantes. || Carrure aux lignes puissantes (→ Énergique, cit. 5).Lignes d'un visage. Linéament; profil (→ Inversion, cit. 1).Au sing. Courbe.
11 (…) cette ligne onduleuse et grasse des dos féminins qui va de la nuque aux talons, et qui montre dans le contour des épaules, dans la rondeur décroissante des cuisses et dans la légère courbe du mollet aminci jusqu'aux chevilles, toutes les modulations de la grâce humaine.
Maupassant, la Vie errante, La Sicile.
12 Il retrouvait avec ravissement les lignes de ce profil dont chaque trait semblait la forme charnelle d'une idée tendre.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, XX, p. 222.
3 Au sing. collectif. || (La ligne). Ensemble des lignes d'un corps, d'un objet naturel ou d'une composition; effet général produit par leur répartition et leur combinaison. || La ligne de l'architecture grecque (cit. 5).Équilibre (cit. 25) de ligne d'un visage. || Ligne serpentine.
13 (…) la ligne suit le mouvement et fuit sans cesse; elle se perd et se retrouve, cause des joies et des désespoirs esthétiques. La belle ligne, c'est l'éclair qui blesse délicieusement les yeux. On l'admire et l'on s'étonne.
France, le Lys rouge, XXVII.
14 Les meubles en bois sombre imitaient la ligne contournée du style Régence (…)
J. Green, Adrienne Mesurat, I, I.
La ligne d'une toilette féminine. Allure (→ Classer, cit. 2).Mode. || La ligne cloche, tonneau, trapèze.
Femme remarquée pour l'élégance (cit. 2) de sa ligne. Silhouette.Absolt.Avoir de la ligne : avoir des formes sveltes, élégantes. || Perdre la ligne. || Suivre un régime pour garder, retrouver la ligne.
14.1 Je te ferai une grillade. Tu fais toujours attention à ta ligne ?
R. Queneau, Pierrot mon ami, p. 78.
C
1 Mus. || Ligne mélodique : succession des sons. Mélodie.
14.2 La ligne mélodique, d'une remarquable richesse d'invention se développait dans une extrême mobilité, aguichante et sensuelle, haute en couleur, d'une simplicité raffinée qui jaillissait avec naturel d'un savoir-faire parfaitement maîtrisé (…)
Herbert Le Porrier, le Luthier de Crémone, p. 116.
2 (Abstrait). Élément (d'un ensemble), assimilé à une ligne d'un graphisme, d'un dessin. || Dégager les lignes essentielles d'un ensemble. 1. Point (→ Fourmillement, cit. 3). — ☑ (1831). Les grandes lignes. || Les grandes lignes d'un programme politique (→ Exotique, cit. 5). || Opinion conforme dans ses grandes lignes aux conceptions traditionnelles. Gros (en); → Indéterministe, cit. 2.
———
II (1285). Direction continue dans un sens déterminé.
1 Direction. || Suivre une ligne, ne pas changer de ligne. — ☑ En ligne (droite). || Se mouvoir en ligne droite (→ Impulsion, cit. 2). || En ligne droite, en droite (cit. 8) ligne. || Cent kilomètres en ligne droite, à vol d'oiseau.
14.3 Leur imperturbable direction, c'était toujours la ligne droite, sans qu'aucun obstacle, lac ou montagne, les obligeât à la changer en ligne courbe ou brisée. Ils mettaient invariablement en pratique le premier théorème de la géométrie, et suivaient, sans se détourner, le plus court chemin d'un point à un autre.
J. Verne, les Enfants du capitaine Grant, t. II, IX, p. 123.
15 Alors elle allongea son bras sec, et, m'indiquant la ligne qu'il fallait suivre, elle me donna une de ces explications compliquées, inintelligibles (…)
Barbey d'Aurevilly, l'Ensorcelée, p. 21.
Abstrait. Direction, voie. || Destin qui se détourne de sa ligne première (→ Changer, cit. 23). || S'écarter de la ligne droite (→ Excommunier, cit. 4). || La ligne du devoir. || Suivre la ligne de son intérêt (→ Jeu, cit. 2). — ☑ Ligne de conduite (cit. 16). Règle (→ Cause, cit. 55). || Ligne générale d'action (→ Intention, cit. 1).
16 Gardez donc une attitude qui ne soit ni froide ni chaleureuse, sachez trouver cette ligne moyenne sur laquelle un homme peut demeurer sans rien compromettre.
Balzac, le Lys dans la vallée, Pl., t. VIII, p. 890.
17 Quelle que soit la ligne politique qu'on suive (et je ne prétends point que celle d'André Chénier soit strictement la seule et la vraie), cette manière d'être et de sentir en temps de révolution, surtout quand elle est finalement confirmée et consacrée par la mort, sera toujours réputée moralement la plus héroïque et la plus belle, la plus digne de toutes d'être proposée aux respects des hommes.
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, 19 mai 1851.
18 Il nous est si difficile, à nous, hommes politiques, même aux plus convaincus, de suivre longtemps une ligne d'action. Nous sommes tellement obligés de composer avec les circonstances (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. X, XVIII, p. 207.
(1869). Ligne politique. || Dans la ligne d'un parti, d'une religion, conformément à l'orthodoxie de ce parti, de cette religion. || Faire son autocritique par rapport à une ligne politique.
La ligne générale (spécialt) : la ligne d'action du parti communiste, définie d'abord par Lénine.La ligne du Parti.
18.1 Le dernier des hommes est pour nous une âme immortelle et rachetée. Qu'était-il pour Staline ? Et pourquoi l'eût-il ménagé si la ligne générale en exigeait l'immolation ?
F. Mauriac, Bloc-notes 1952-1957, p. 244.
2 (1685). Ligne idéale indiquant ou suivant une direction déterminée. Axe. || Ligne visuelle.Ligne de mire, de visée, déterminée par le guidon et le cran de mire. || Ligne de tir. || Ligne d'action d'une mine. Portée, rayon (→ Explosion, cit. 2).
Escr. Ligne dans laquelle doivent être les épaules, le bras droit et l'épée, et qui est directement opposée à l'adversaire.(1859, in Petiot). || Être en ligne. || Lignes d'engagement. Octave, prime, quarte, seconde, septime, sixte, tierce. || Ligne haute, basse, dehors, dedans, dans lesquelles se font attaques et parades.
19 Votre corps droit (…) Vos pieds sur une même ligne (…) La pointe de votre épée vis-à-vis de votre épaule (…) il est impossible que vous receviez, si vous savez détourner l'épée de votre ennemi de la ligne de votre corps (…)
Molière, le Bourgeois gentilhomme, II, 2.
3 (1839, Balzac). Trajet emprunté par un service régulier de transport en commun entre deux lieux (villes, pays); ce service. Voie. || Tête de ligne. || Une ligne très fréquentée. || Sur l'ensemble, sur une partie de la ligne. || La ligne Paris-Vienne.Service de transport desservant un trajet. || Ligne de chemin de fer électrifiée. || La ligne Bruxelles-Liège, Genève-Lausanne, Paris-Vichy (→ Horizontal, cit. 6). || Grandes lignes. || Départ grandes lignes (dans une gare). || Lignes de banlieue (dans une grande ville). || Ligne à voie unique, à double voie.Lignes du métro. || Ligne aérienne, souterraine. || Prendre la ligne Vincennes-Neuilly. || Changer de ligne à la station Concorde. || Trafic interrompu sur la ligne no 9.Ligne d'autobus, de bus, de tramway, de trolley qui comprend huit sections. || Ligne radiale, allant de la périphérie au centre (d'une grande ville). || Ligne affrétée, privée. || Ligne pilote (autobus).Ligne de navigation. || Ligne maritime. || Ligne de paquebots Southampton-New York.Ligne (de navigation) aérienne (→ Avion, cit. 3). || La ligne Paris-Montréal, Londres-New York. || Lignes intercontinentales. Liaison. || Nouvelle ligne mise en service par Air France. || Pilote de ligne.
20 Une des lignes que les Touchard père et fils essayèrent de monopoliser, qui leur fut la plus disputée, et qu'on dispute encore aux Toulouse, leurs successeurs, est celle de Paris à Beaumont-sur-Oise, ligne étonnamment fertile, car trois entreprises l'exploitaient concurremment en 1822.
Balzac, Un début dans la vie, Pl., t. I, p. 601.
21 On vous promet de vous faire arriver à Cassel directement et sans secousses, sauf une légère interruption d'un bout de ligne non terminé que desservent des omnibus.
Nerval, Lorely, « Souvenirs de Thuringe », II.
22 (…) une fois le courrier en marche vers Santiago du Chili, on vivait, d'un bout à l'autre de la ligne, sous la même voûte profonde.
Saint-Exupéry, Vol de nuit, VI.
23 — Elle aura su trouver, vous croyez ? — Sans le moindre doute. Je lui ai bien spécifié la ligne de tram, le nom de la halte.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. II, XX, p. 229.
Spécialt. Les voies de communication, les itinéraires utilisés pour ses liaisons ou ses déplacements par une armée en campagne. || Lignes d'opération. || Lignes de retraite. || Lignes de communication.
24 Quant à la retraite des Russes, c'est excellent. Le Boche s'éloigne de ses bases, il allonge ses lignes de communication, il est fichu !
A. Maurois, les Silences du colonel Bramble, XV.
Vx (calque de l'angl. rail-road). || Ligne de fer : les rails, la ligne d'une voie de chemin de fer (mod. : voie ferrée).
24.1 Tout l'horizon du nord et de l'est était couvert par cette immense courtine semi-circulaire, qui forme la portion septentrionale des Rocky-Mountains, dominée par le pic de Laramie. Entre cette courbure et la ligne de fer s'étendaient de vastes plaines, largement arrosées. Sur la droite du rail-road (…)
J. Verne, le Tour du monde en 80 jours, p. 248.
———
III (V. 1140). Concret. Ce qui est tendu (câble, corde, ficelle, fil…) dans une direction déterminée.
1 Techn. Cordeau. || Utiliser une ligne pour tracer un sillon. || Arbres (cit. 5) plantés à la ligne. || Sillons tracés à la ligne.Ligne de charpentier ( Simbleau). || Ligne de maçon : fil à plomb.
Mar. Cordage mince (à trois torons). || Ligne d'amarrage, de loch, de sonde.
2 (V. 1180). Cour. Fil (soie, crin, nylon…) portant à l'une de ses extrémités un hameçon garni d'un appât ou d'un leurre. || La ligne est attachée au scion de la canne à pêche. || Bas de ligne. || Enrouler une ligne sur un plioir. || Monter, casser sa ligne. || Démêler (cit. 1) une ligne prise dans les ronces. || Largeur de ligne entre canne et flotteur. Bannière (7.).À la ligne. || Pêcheur (cit. 5) à la ligne (→ Amateur, cit. 8). || Pêche à la ligne au lancer, à la mouche. 2. Pêche. || Pêcher à la ligne.Ligne flottante : ligne plombée et munie d'un flotteur en liège dont les mouvements indiquent les touches du poisson. || Ligne dormante. || Ligne de fond : ligne sans flotteur qui repose au fond de l'eau ( Cordeau, cordée, traînée). || Ligne volante, sans flotteur ni plomb. || Ligne au vif, pour la pêche du brochet. || Ligne pour la pêche du maquereau. Libouret, mitraillette (2.). || Corde garnie de plusieurs lignes. Aplet.
25 (…) sur le lac de Côme l'industrie des pêcheurs place des lignes dormantes à une grande distance des bords. L'extrémité supérieure de la corde est attachée à une planchette doublée de liège, et une branche de coudrier très flexible, fichée sur cette planchette, soutient une petite sonnette qui tinte lorsque le poisson, pris à la ligne, donne des secousses à la corde.
Stendhal, la Chartreuse de Parme, II.
26 Il braconnait dans les petits ruisseaux voisins, où il y avait des anguilles superbes, et jamais il ne se couchait, sans être allé visiter ses lignes de fond.
Zola, la Bête humaine, p. 50.
27 Il m'enseignait à poser des lignes de fond et à prendre de grosses pièces. Pour lever ces lignes, il fallait se lever avant l'aube.
G. Duhamel, Inventaire de l'abîme, XII.
Par ext. Engin de pêche comprenant la gaule et la ligne proprement dite. || Laisser ses lignes au bord de l'eau. || Le fil de la ligne (→ Effarouchement, cit.).
3 Système de fils ou de câbles qui conduisent le courant électrique. || Ligne électrique. || Ligne à haute tension. || Ligne d'alimentation : ligne transportant l'énergie électrique et reliant directement un générateur au réseau de distribution. || Ligne (électrique) aérienne, souterraine.Spécialt. Ligne électrique assurant des communications par télégraphe ou téléphone. || Ligne télégraphique. || Installation d'une ligne téléphonique.Absolt. Ligne téléphonique considérée abstraitement, relativement à son fonctionnement. || Ligne occupée. || Ligne en dérangement. || Lignes interurbaines (cit.). || Il y a de la friture sur la ligne. — ☑ Loc. En ligne. || Être en ligne : occuper une ligne. || Le directeur commercial est en ligne avec New York.
28 — Téléphonez. — Nous avons essayé : la ligne est coupée.
Saint-Exupéry, Vol de nuit, XIII.
29 Tenez, appelez-moi au téléphone, pendant la Commission… — Bon. Je vous dirai ça en termes un peu voilés… pour le cas où il y aurait quelqu'un sur la ligne.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. X, VIII, p. 114.
4 Inform. (Calque de l'angl. on line) || En ligne : connecté à une unité centrale, à un ordinateur central. || Imprimante en ligne.Se dit de réseaux ou de services accessibles avec un réseau informatique, et spécialt Internet. || Services en ligne. || Encyclopédie en ligne. || Aide en ligne. || Acheter en ligne.
———
IV Suite, série de personnes ou d'objets disposés dans une même direction.
A
1 Suite alignée de choses, de personnes placées côte à côte (surtout dans en ligne, sur une ligne…). || Arbres plantés en ligne le long d'une allée bornoyée. Aligner; alignement. || Ligne de peupliers. Rideau. || Ligne de jours Venise. Bordure, rangée. || Personnes rangées sur une ligne ( Brochette, plais.), sur plusieurs lignes. File (cit. 6). || Troupes qui se mettent en ligne sur deux rangs (opposé à colonne).
30 (…) les fouets, les étriers, les gourmettes rangés en ligne tout le long de la muraille.
Flaubert, Mme Bovary, I, VIII.
Fig. || Mettre plusieurs personnes, plusieurs choses sur la même ligne. Niveau, plan, rang (→ Énumérer, cit. 2).
Hors ligne : supérieur. || Écrivain, talent hors ligne, d'un ordre supérieur, hors de pair. Exceptionnel, extraordinaire, supérieur.
31 (…) un talent hors ligne et qui n'a besoin d'aucune aide (…)
A. de Musset, Salon de 1836, III.
32 Mousseret est animé d'un zèle non douteux et son intelligence hors ligne le désigne pour un poste élevé.
Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir, 4e tableau, II.
2 (1640). a Milit. et cour. Série alignée (d'ouvrages ou de positions militaires). || Ligne de bastions (cit. 1), de fortifications (cit. 3). || Triple ligne de places fortes (cit. 13). Cordon.Ligne de circonvallation, de défense. || Ligne intérieure de défense. Bretelle (II., 1.).Absolt. Série d'ouvrages permanents ou temporaires servant à couvrir des troupes, à empêcher les approches d'une place. Retranchement. || La ligne Maginot (→ Passer, cit. 21); la ligne Siegfried. || Se replier sur ses lignes. Base.
33 Les Allemands préparent des lignes de défense à la base du cap Bon où ils s'apprêtent à se retirer et à résister le temps qu'il faudra (…)
Gide, Journal, 26 mars 1943.
34 (…) il nous faudrait tout de même attaquer l'Allemagne. Alors ? Par où ? Dans l'Est, il y a la ligne Siegfried, nous nous casserions le nez.
Sartre, le Sursis, p. 91.
34.1 Donnant l'exemple, l'armée française se disait défensive et, pour le prouver, se mettait à l'abri de la ligne Maginot. Personne donc n'attaquait personne.
Raymond Abellio, Ma dernière mémoire, t. II, p. 60.
b (1662). Suite d'unités militaires placées sur la même ligne et faisant face au même côté. || Première, seconde ligne. || Soldat envoyé en première ligne (→ Inhumain, cit. 1). || « La première ligne fut surprise et culbutée » (→ Couper, cit. 34, Ségur). || La première ligne se replia sur la seconde (→ Déroute, cit. 2). || Rompre les lignes (→ Frapper, cit. 16).
35 À la bataille des dunes, il commandait la seconde ligne de l'aile gauche.
Racine, Fragments et Notes historiques, IX.
36 (…) la première ligne russe, ayant « perdu beaucoup de monde », se repliait « dans un grand désordre », sur la seconde qu'elle entraînait dans son repli vers Eylau.
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, Vers l'Empire d'Occident, XX.
37 À présent qu'ils ont perdu la guerre, tout le monde va leur tomber dessus; mais je les ai vus en première ligne et je t'assure qu'ils ont fait tout ce qu'ils ont pu.
Sartre, la Mort dans l'âme, p. 61.
Cavalerie, infanterie de ligne, et, absolt (vx), la ligne : les régiments d'infanterie appelés à combattre en ligne. Lignard.
Par anal. || Ligne de douanes : suite de postes de douanes.Chœur (cit. 10) qui se forme en ligne.(1901, in Petiot). Sports. || Ligne d'avants d'une équipe (cit. 8) de football. || Ligne d'attaque, ligne de défense.(1961, in Petiot). Par ext. Le joueur. || Un troisième ligne. || Jouer troisième ligne dans une équipe de rugby.
c Par métonymie. Ensemble des positions occupées face à l'ennemi par une armée au combat. Front (→ Guetter, cit. 5). || Monter en ligne.Ligne de bataille, de contact, de feu.
38 Au même signal, sur toute la ligne, nos pièces s'étaient mises à tirer (…)
R. Dorgelès, les Croix de bois, III.
39 (…) il se rapprocha du champ de bataille. Une brigade de renfort montait en ligne (…)
A. Maurois, les Silences du colonel Bramble, XV.
d Fig. Mettre qqn ou qqch. en première ligne. Rang. || Cela ne vient qu'en seconde ligne. Ordre (→ Fondamental, cit. 1).
Fig. Avoir raison, être battu sur toute la ligne, complètement, tout à fait.
40 Mais dans l'ensemble, l'infection reculait sur toute la ligne et les communiqués de la préfecture (…) finirent par confirmer, dans l'esprit du public, la conviction que la victoire était acquise et que la maladie abandonnait ses positions.
Camus, la Peste, p. 291.
3 Mar. Formation de bâtiments de guerre marchant les uns derrière les autres (ligne de file) ou à côté les uns des autres (ligne de front). — ☑ Loc. Bâtiments de ligne, appelés à combattre en ligne, en escadre.Les anciens vaisseaux de ligne.
B (Signes graphiques).
1 (XIIIe). Suite de caractères manuscrits ou imprimés disposés sur une ligne droite horizontale dans une page. || Une page de cinquante lignes. || Lignes qui chevauchent (cit. 4). || Trois lignes plus bas, plus haut. || Insérer des gloses (cit. 4) entre les lignes. || Intervalle entre deux lignes. Interligne. || Allez, revenez à la ligne ( Alinéa) et, ellipt. (en dictant), à la ligne. || Point, à la ligne (→ 1. Point, cit. 77.2).Typogr. || Ligne mal justifiée (cit. 18). || Ligne creuse, qui n'occupe pas toute la justification.Un bourreur de lignes : un typographe rapide. || Ligne-bloc.
41 Sur la marge de l'un d'eux (de ces billets annotés par Richelieu) étaient ces mots : Sur quatre lignes de l'écriture d'un homme on peut lui faire un procès criminel.
A. de Vigny, Cinq-Mars, XXIV.
42 Une mouche sur le papier à pas menus
Parcourt mes lignes inégales
Apollinaire, Alcools, p. 153.
43 (La poésie) consiste à passer à la ligne avant la fin d'une phrase.
Gide, in Julien Benda, La France byzantine, p. 59.
44 Les lignes qui suivaient étaient difficilement lisibles (…)
Camus, la Peste, p. 298.
Loc. Être payé à la ligne ( Lignard, 3.), à la ligne ou à la page ( Pige). — ☑ Tirer à la ligne : allonger un texte.
Spécialt (au plur.). Lignes d'un texte à copier par un écolier, à titre de pensum. || Vous me ferez cinquante lignes.
Inform. Impression horizontale d'une information (par une imprimante, un télétype).
Loc. Il s'interrompait à chaque ligne, à chaque instant de la lecture. || Il y a des fautes à chaque ligne, à toutes les lignes, partout.
Par ext. Les mots, le texte d'une ligne. || Il écrivit (cit. 7) ces lignes, quelques lignes (→ 1. Page, cit. 2). || Lire dix lignes de Bossuet (→ Captivant, cit. 8). || Citer quelques lignes d'un auteur (→ Humer, cit. 10). || Lire un journal (cit. 10) de la première à la dernière ligne. || Mettre la dernière ligne à un devoir (2. Devoir, cit. 30) de classe.
45 (…) il (Louis XIV) trace six lignes, et les envoie à son ambassadeur à La Haye.
Racine, Disc. à l'Acad. pour la réception de Thomas Corneille.
46 Au bas de la lettre, Balzac avait tracé ces mots :
« Je ne puis plus ni lire, ni écrire. »
Nous avons gardé comme une relique cette ligne sinistre, la dernière probablement qu'écrivit l'auteur de la Comédie humaine (…)
Th. Gautier, Portraits contemporains, Balzac, VI.
47 Je suis satisfait quand je referme un livre en emportant le souvenir d'une ligne qui m'ait fait penser.
Pierre Louÿs, Aphrodite, III, II.
Par exagér. (fam.). || Un billet de deux lignes : un billet très court (→ Bulletin, cit. 2).
Loc. fig. Lire entre les lignes : deviner ce qui est sous-entendu dans une lettre, un écrit (→ Avertir, cit. 24).
48 (…) madame de La Fayette aurait eu garde de tout dire; mais son art est si fin qu'il laisse apercevoir entre les lignes bien des choses (…)
Émile Henriot, Portraits de femmes, p. 104.
2 a (1611). Comptab. (Vx). || Ligne de compte : « les articles qu'on couche dans un compte » (Furetière). — ☑ Loc. fig. (1570). Mod. Mettre, faire entrer une chose en ligne de compte, la prendre en considération, lui accorder de l'importance. || Vos griefs personnels ne doivent pas entrer en ligne de compte. Compter.
b Fin. || Ligne de crédit, ligne d'escompte : facilités de crédit, d'escompte accordées à quelqu'un.
C Télév. Bande (quasi horizontale) d'un écran de télévision qui est balayée au cours de l'analyse de l'image. || La définition de l'image est donnée en lignes qui correspondent à la finesse d'analyse. || « Suivant le standard à 819 lignes (on compte) 737 lignes dites “actives” » (P. Grivet et P. Herreng, la Télévision, p. 25). Linéature; définition.
D (1080, lign, n. m.). Généalogie et dr. Ligne formée par la suite des degrés (cit. 5) de parenté. Famille, parenté. || Ligne directe ascendante ( Ascendance), ou descendante ( Descendance, lignée). || Hériter (cit. 11) en ligne directe, en droite ligne. Linéal (succession linéale). || Descendre en droite ligne d'un Franc (1. Franc, cit. 2). Filiation.Ligne collatérale. || Degrés (cit. 5) de la ligne collatérale.Ligne maternelle, ligne paternelle. || Frères (cit. 1) germains, parents par les deux lignes. Côté. || Dévolution (cit. 1) d'une ligne à l'autre. || La ligne comprend également, à titre d'alliés (cit. 1), les conjoints des parents.
49 La suite des degrés forme la ligne : on appelle ligne directe la suite des degrés entre personnes qui descendent l'une de l'autre; ligne collatérale, la suite des degrés entre personnes qui ne descendent pas les unes des autres, mais qui descendent d'un auteur commun.
Code civil, art. 736.
50 De chaque côté du lit se tenaient les enfants et les plus proches parents des époux, chaque ligne gardant son côté, les parents de la femme à gauche, ceux du défunt à droite.
Balzac, le Médecin de campagne, Pl., t. VIII, p. 382.
E Techn., comm. Ensemble cohérent de produits (d'abord en parfumerie) conçus pour un même type d'utilisateurs. || Une ligne complète de produits, de cosmétiques. || Une ligne de vêtements. || « Il (un fabricant) applique sa palette sur ses lignes homme et femme avec un égal bonheur » (le Nouvel Obs., 18 mars 1993, p. 24).
———
V
1 (1289). Vx. Ancienne mesure de longueur, douzième partie du pouce.Loc. Ne pas perdre une ligne, ne pas s'écarter d'une ligne.
51 (…) et puisse la malédiction et la damnation tomber sur moi, si je m'écarte d'une ligne de la sincérité la plus parfaite, soit à droite, soit à gauche.
A. de Gobineau, Nouvelles asiatiques, p. 151.
52 (Il) traversait le chœur, seul, sans perdre une ligne de sa haute taille.
Renan, Souvenirs d'enfance…, I, III.
2 Mod. (Canada). Mesure de longueur, huitième partie du pouce (3,175 mm).
DÉR. 1. Lignage, 2. lignage, lignard, lignée, ligner, lignerolle, lignette.
COMP. Aligner, enligner, forligner, souligner, surligner. Curviligne, mixtiligne, rectiligne. Interligne. Garde-ligne, hors-ligne, plie-ligne, tire-ligne. Ligne-bloc, lignomètre.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ligne T2 — Ligne 2 du tramway d Île de France Tramway T2 Tram Val de Seine Réseau Tramway d Île de France Année d’ouverture 1997 Dernière extension 21  …   Wikipédia en Français

  • ligne — s. f. Un trait simple consideré comme n ayant ny largeur ny profondeur. Ligne droite. ligne courbe. le soleil envoye ses rayons en droite ligne. tirer une ligne parallele à une autre. deux lignes paralleles. ligne perpendiculaire. deux lignes qui …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ligne — Ligne, f. penacut. Signifie ores le traict d un poinct à autre, sans largeur ne profondité aucune, laquelle est ou droicte, si c est la plus courte estenduë d un poinct à autre, ou courbe et cambrée, quand elle boucle et que ce n est la plus… …   Thresor de la langue françoyse

  • Ligne c — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Homonymie de lignes numérotées A B C …   Wikipédia en Français

  • Ligne d — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Homonymie de lignes numérotées A B C …   Wikipédia en Français

  • Ligne f — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Homonymie de lignes numérotées A B C …   Wikipédia en Français

  • Ligne g — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Homonymie de lignes numérotées A B C …   Wikipédia en Français

  • Ligne — Der Fluss bei LargentièreVorlage:Infobox Fluss/KARTE fehlt Daten …   Deutsch Wikipedia

  • Ligné — ist der Name zweier Gemeinden und eines Kantons in Frankreich: Ligné (Charente), Gemeinde im Département Charente Ligné (Loire Atlantique), Gemeinde im Département Loire Atlantique Kanton Ligné im Département Loire Atlantique Diese Seite ist ein …   Deutsch Wikipedia

  • LIGNE (C. J. de) — LIGNE CHARLES JOSEPH prince de (1735 1814) Issu d’une famille illustre des Pays Bas, né à Bruxelles, Charles Joseph de Ligne est lui même homme de guerre, diplomate et écrivain; il hérite des titres de prince du Saint Empire, chevalier de la… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.